Réglementation 2008

Règlementation en Nouvelle-Calédonie

SOURCE : Edition du 23 décembre 2008 du quotidien "Les nouvelles Calédoniennes"

 

La nouvelle réglementation, applicable depuis avril 2008, vise à mieux responsabiliser les navigateurs dans le choix du matériel de sécurité en fonction de leurs zones de navigation. L’espace maritime est maintenant découpé en trois zones : entre zéro et 2 milles d’un abri (3,7 km), entre deux et six milles et au-delà de six milles. A chaque zone correspond une liste de matériel obligatoire à bord. Les plaisanciers devront donc avoir l’équipement adéquat qui sera donc fonction de la zone où ils se trouvent lorsqu’ils seront contrôlés. En fonction des zones, l’équipement est qualifié de basique, de côtier ou de hauturier.

Je vous conseille de lire la rubrique consacrée au moyens de détresse et à leur utilisation.

1 - Basique

Le basique (jusqu’à 2 milles) comporte un équipement individuel de flottabilité par personne (ou une combinaison néoprène portée), un moyen de repérage lumineux, un dispositif d’assèchement fixe ou mobile si le navire n’est pas auto-videur, un moyen de remonter une personne tombée à l’eau et un dispositif coupe-circuit du moteur hors bord (de plus de 4,5 kw) en cas d’éjection du pilote. S’y ajoute un dispositif de lutte contre l’incendie, un dispositif de remorquage, une ligne de mouillage ou une ancre flottante (sauf pour les embarcations agréées pour moins de 5 adultes) et le pavillon national.

2 - Côtier

Les personnes naviguant dans la zone côtière (entre 2 et 6 milles) devront ajouter à la précédente liste trois feux rouges à main, un miroir de signalisation, un moyen de signalisation sonore, un dispositif d’assistance et de repérage d’une personne tombée à l’eau, un compas magnétique, le règlement international pour prévenir les abordages en mer, le document de synthèse du balisage et la ou les cartes de navigation couvrant la zone de croisière.

3 - Hauturier

Ceux qui veulent aller plus loin encore (au-delà de 6 milles) devront compléter les deux précédentes listes par un harnais par personne (voiliers), un harnais par navire à moteur, un radeau de survie ou une annexe de sauvetage, trois fusées à parachute ou une radio VHF à appel sélectif numérique (ASN), deux fumigènes flottants (ou une radio ASN), le matériel pour faire le point, tracer et suivre une route, un dispositif de réception de la météo marine, le livre des feux mis à jour, un annuaire des marées, un journal de bord et une trousse de secours.
La réglementation exige par ailleurs pour tout navire de disposer d’une boule de mouillage, d’un cône de marche au moteur pour les voiliers, d’une cloche pour les navires de plus de 20 mètres et des feux de navigation pour les sorties nocturnes

4 - Tableau de Synthèse

MATERIEL

Navigation inférieure

à 2 miles d'un abri

Navigation jusqu'à 6miles

d'un abri

Equipement individuel

de flottabilité

Dispositif d'assèchement

fixe ou mobile

Moyen de remonter une

personne tombée à l'eau

Ligne de mouillage

ou ancre flottante

Moyens de repérage

lumineux

Dispositif coupe-circuit

en cas d'éjection du pilote

Dispositif de lutte

contre l'incendie

Dispositif de

remorquage

Moyen de signalisation

sonore

3 feux rouge automatique

à main

Compas magnétique

 

Réglement international

pour prévenir les abordages

en mer (RIMAP)

Documents de synthèse

des balisages

Carte(s) de navigation

de la zone

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site