conduite à vue

 

 

Conduite des Navires en Vue les Uns des Autres

Ref : Règlement International.


 I -CROISEMENT ENTRE NAVIRES A VOILES (règle 12)

route voile 1

route voile 2

Lorsque deux navires à voile s'approchent l'un de l'autre de manière à faire craindre un abordage, l'un d'eux doit s'écarter de la route de l'autre comme suit :

quand les navires reçoivent le vent d'un bord différent, celui qui reçoit le vent de bâbord doit s'écarter de la route de l'autre;

quand les deux navires reçoivent le vent du même bord, celui qui est au vent doit s'écarter de la route de celui qui est sous le vent;


si un navire qui reçoit le vent de bâbord voit un autre navire au vent et ne peut pas déterminer avec certitude si cet autre navire reçoit le vent de bâbord ou de tribord, le premier doit s'écarter de la route de l'autre.

Le côté d'où vient le vent doit être considéré comme étant celui du bord opposé au bord de brassage de la grand-voile ou, dans le cas d'un navire à phares carrés, le côté opposé au bord de brassage de la plus grande voile aurique (ou triangulaire).

 


II -NAVIRE QUI EN RETTRAPE UN AUTRE (règle 13)

rattrapant

Tout navire qui en rattrape un autre doit s'écarter de la route de ce dernier.
Doit se considérer comme en rattrapant un autre un navire qui s'approche d'un autre navire en venant d'une direction de plus de 22,5 degrés sur l'arrière du travers de ce dernier, c'est-à-dire qui se trouve dans une position telle, par rapport au navire rattrapé, que, de nuit, il pourrait voir seulement le feu arrière de ce navire, sans voir aucun de ses feux de côté.

route rattrapant

Lorsqu'un navire ne peut déterminer avec certitude s'il en rattrape un autre, il doit se considérer comme un navire qui en rattrape un autre et manoeuvrer en conséquence.

C'est le rattrapant qui doit manœuvrer pour effectuer le dépassement sur un bord ou sur l'autre.
Le navire rattrapant a l'obligation de s'écarter de la route du navire rattrapé jusqu'à ce qu'il soit tout à fait paré et clair.


III -NAVIRES QUI FONT DES ROUTES DIRECTEMENT OPPOSES (règle 14)


Lorsque 2 navires à moteur font des routes diamètralement opposées de telle sorte qu'il existe un risque d'abordage, chacun d'eux doit venir sur tribord  pour passer par babord l'un de l'autre : manoeuvre identique au croisement en circulation automobile, on dit qu'on fait Rouge sur Rouge.

routes opposées

On doit considérer qu'une telle situation existe lorsqu'un navire en voit un autre devant lui ou pratiquement devant lui, de sorte que, de nuit, il verrait les feux de mât de l'autre navire, l'un par l'autre ou presque et/ou ses deux feux de côté et que, de jour, il verrait l'autre navire sous un angle correspondant.

 


IV -NAVIRES DONT LES ROUTES SE CROISENT (règle 15)

routes croisées


Lorsque deux navires à propulsion mécanique font des routes qui se croisent de telle sorte qu'il existe un risque d'abordage, le navire qui voit l'autre sur Tribord doit s'écarter de la route de celui-ci et, si les circonstances le permettent, éviter de croiser sa route sur l'avant (idem circulation routière).


V -NAVIGATION DANS UN CHENAL ETROIT ET LES VOIES D'ACCES AU PORT (règle 9)

route chenal


Les navires qui font route dans un chenal étroit ou dans une voie d'accés doivent naviguer aussi prés que possible de la limite extérieure droite du chenal.
Les navires de longueur inférieure à 20 mètres, et les navires à voile ne doivent pas gêner le passage des navires qui ne peuvent naviguer en toute sécurité qu'à l'intérieur d'un chenal étroit.
Les navires en train de pêcher ne doivent pas gêner le passage des autres navires navigant à l'intérieur d'un chenal étroit.
Un navire ne doit pas traverser le chenal, s'il gêne le passage des navires qui ne peuvent naviguer en toute sécurité qu'à l'intérieur de ce chenal. Ces derniers navires peuvent émettre au moins 5 sons brefs (chiffre 5 en code morse) s'ils doutent des intentions du navire qui croise le chenal.
Dans un chenal, lorsqu'un dépassement ne peut s'effectuer que lorsque le navire rattrapé s'écarte pour permettre à l'autre navire de le dépasser en toute sécurité, le navire qui a l'intention de le dépasser doit faire connaître son intention en émettant le signal sonore approprié. Le navire rattrapé doit, s'il est d'accord, faire entendre le signal approprié et manoeuvrer de manière à permettre un dépassement en toute sécurité. S'il est dans le doute, il peut émettre les 5 sons brefs.
Un navire qui s'approche d'un coude doit naviguer dans cette zone avec une prudence et une vigilance particulières et manifester sa présence par le signal sonore approprié.
Tout navire doit, si lescirconstances le permettent,  éviter de mouiller dans un chenal étroit.


VI -DISPOSITIF DE SEPARATION DE TRAFIC (règle 10)

Dans certaines zones à fort trafic, les navires doivent respecter des routes prédéfinies sur les cartes. Ces routes se matérialisent par des couloirs de circulation.

Les navires qui naviguent à l'intérieur d'un dispositif de séparation de trafic doivent :

suivre la voie de circulation appropriée dans la direction générale du trafic pour cette voie;

s'écarter dans la mesure du possible de la ligne ou de la zone de séparation de trafic;

en règle générale, s'engager dans une voie de circulation ou en sortir à l'une des extrémités. Mais lorsque les navires s'y engagent ou en sortent latéralement, il faut effectuer cette manoeuvrer sous un angle aussi réduit que possible par rapport à la direction générale du trafic.


Une zone de navigation cotière est réservée aux navires d'une longueur inférieure à 20 mètres, au navires à voiles et aux navires affectés à la pêche. Cependant, les autres navires peuvent naviguer dans cette zone côtière s'ils gagnent ou quittent un port, une installation ou une structure extracôtière, une station de pilotage ou tout autre endroit se trouvant à l'intérieur de la zone de navigation côtière, ou pour éviter un danger immédiat.

Tout navire doit eviter, dans la mesure du possible, de mouiller à l'intérieur d'un dispositif de séparation de trafic ou dans les zones proches de ses extrémités.


VII -LES PRIORITES (règle 18)

Un navire à moteur faisant route doit s'écarter :
d'un navire qui n'est pas maître de sa manooeuvre;

d'un navire à capacité de manoeuvre restreinte; 

d'un navire en train de pêcher;

d'un navire à voile.


Un navire à voile faisant route doit s'écarter :

d'un navire qui n'est pas maître de sa manooeuvre;

d'un navire à capacité de manoeuvre restreinte; 

d'un navire en train de pêcher;

Il est aussi à noter q'un voilier perd son privilége :

lorsqu'il est dans un chenal étroit,

Lorsqu'il rattrape à un navire à moteur.


Un navire en train de pêcher et faisant route doit, dans la mesure du possible, s'écarte de la route:
d'un navire qui n'est pas maître de sa manoeuvre;

d'un navire à capacité de manoeuvre restreinte;

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site