6) Récif d'Entrecastaux

Zone des récifs d’Entrecasteaux

Carte des Atolls d’Entrecasteaux


Au-delà du Grand Passage, qui est un seuil étroit et profond de 500 à 600 m, se situent les récifs d’Entrecasteaux dont les plus vastes sont les atolls de Huon et de Surprise. L’ensemble regroupe les îles Surprise, Huon, Le Leizour et Fabre. Ces îles, et leurs dépendances, offrent un intérêt de par leur isolement et le degré d’intégrité qu’elles présentent. Des données collectées récemment montrent que ces récifs coralliens sont dans un très bon état de conservation.
 

 
Typologie récifale et habitat :


Fou masqué

On est en présence des récifs coralliens les plus septentrionaux de la Nouvelle-Calédonie. La température de l’eau de mer peut être jusqu’à 5° ou 6°C plus élevée que près de l’extrémité Sud du récif barrière de la Grande Terre.
Ce milieu marin se caractérise principalement par la présence de récifs océaniques d’atolls assez diversifiés avec d’immenses lagons d’atolls plus ou moins profonds.
 

 
 
Biodiversité :


Surprise, oiseaux marins, Sula leucogaster

L’importance numérique des oiseaux marins de l’ensemble des îles d’Entrecasteaux est à l’origine de l’intérêt international que représente le site marin en terme de conservation. Cette aire marine est d’ailleurs inscrite en « catégorie A4ii IBA » (Important Bird Area) par « Birdlife International ». La faune aviaire est très importante avec des espèces sédentaires telles que Fregata minor, Fregata ariel, Sula dactylatra, Sula leucogaster, Sula sula, Phaeton rubricauda, Anous stolidus, Anous tenuirostris et Rallus philippensis. De nombreuses sternes viennent régulièrement y pondre (Sterna bergii, Sterna fuscata et quelques autres). La sterne fuligineuse (Sterna fuscata serrata) niche sur les quatre îlots : Huon, Suprise, Le Leizour (18 300 couples en 2001) et Fabre (18 000 couples en 2001). La population de sternes fuligineuses représente plus de 10 000 couples, soit plus de 1% de la population mondiale. On note aussi la présence, sur l’ensemble des quatre îles, de trois espèces de fous (fous à pattes rouges, fous masqués et fous bruns) ainsi que de deux espèces de frégates présentes sur Surprise, la frégate du Pacifique (Fregata minor palmerstoni) et la frégate ariel (Fregata ariel ariel).
 

 
Espèces emblématiques :


Accouplement de tortues

Les tortues « vertes » (Chelonia mydas) ont trouvé ici un véritable sanctuaire pour leur reproduction, en particulier sur l’île de Huon où elles viennent pondre en masse chaque année entre décembre et mars. Ces mêmes tortues marines sont également très nombreuses dans la zone en juillet et août, au coeur de la saison fraîche, au moment de l’accouplement.
L’atoll de Surprise est également un site de ponte majeur pour cette espèce de tortue marine sur le plan régional.
En 2004, le napoléon Cheilinus undulatus a été inscrit à l’annexe II de la convention CITES sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction. A ce titre, et en raison de la présence importante de gros individus de napoléon identifiés sur les pentes externes des récifs d’Entrecasteaux, il peut être considéré comme une espèce emblématique pour ces atolls.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×