Accueil

Le caillou, le 26 juillet  2009

Bienvenus à tous,

 CE SITE EST OPTIMISE POUR FIREFOX, DES DYSFONCTIONNEMENTS EXISTENT SOUS INTERNET EXPLORER NE PERMETTANT PAS DE VISUALISER TOUTES OU PARTIES DES RUBRIQUES 

1 - La chasse sous-marine revient au premier plan en Nouvelle-Calédonie au moyen de la naissance d'un club sur l'agglomération de Noumea.

Des clubs sont en cours de constitution un second sur Noumea, un sur Kone pour la province Nord et un sur Ouvéa pour la province des îles.

La création de ces clubs est l'aboutissement d'un travail communautaire et démocratique, en s'appuyant avant tout sur les souhaits du plus grand nombre et sur leur bonne volonté. Mais tout ceci n'aurait pu voir le jour sans l'aide précieuse des instances dirigeantes de la FNPSA, qui nous ont soutenu pour en arriver à cela.

Je tiens particulièrement à remercier les personnes qui m'ont fait confiance pour l'élaboration de ce projet démocratique et respectueux des réglements en vigueur afin d'entourer les structures d'un cadre juridique acceptable et conforme à la déontolgie de la FNPSA et au contexte local.

Les  statuts sont disponibles en ligne pour toute personne souhaitant créér son club sur le caillou ou sur Wallis et Futuna. Il vous appartiendra ensuite de constituer votre comité directeur, d'établir votre propre règlement intérieur, et de commencer à structurer votre club.

Eventuellement, je peux leur apporter une aide technique ou répondre à leurs interrogations compte tenu des nombreuses informations et analyse des textes réglementaires que j'ai du faire afin d'arriver à cela.

L'objectif étant de mutualiser nos moyens, nos connaissances afin d'arriver rapidement à l'élaboration de projets communs en toute convivialité.

 Cordialement,

David

e-mail: ocean17_david@hotmail.com


LA CHASSE SOUS-MARINE DANS LE PACIFIQUE

Les insulaires du Pacifique, qui vivent généralement au bord de la mer, sont depuis longtemps des experts de la chasse sous-marine.
Fort heureusement, ce sport passionnant peut être pratiqué par le néophyte, à condition qu'il se serve d'un équipement moderne:
fusil sous-marin, masque, tuba et palmes.

Les Océaniens furent parmi les premiers à pratiquer la chasse sous-marine et c'est sans doute à eux que nous devons ce sport. Il serait peut-être plus exact de dire "pêche au harpon" car, bien que la technique en fût légèrement différente selon les îles, l'équipement de base se composait toujours de petites lunettes de plongée façonnées en bois, en os ou en tout autre matériau approprié, et d'un harpon terminé par une pointe d'acier.
Les pêcheurs se rendaient au récif en pirogue, mettaient leurs lunettes de plongée et, armés d'un harpon long de 3m,50, sautaient par-dessus bord pour fouiller les fonds sableux aux alentours des coraux. Le poisson repéré, ils plongeaient et empalaient leur proie. Il fallait souvent plusieurs harpons pour venir à bout de la prise car il n'était pas rare de ramener des bêtes de 50 à 150 Kg.


C'est ainsi que commença la chasse sous-marine. On s'aperçut très vite des avantages qu'offrait ce genre de sport. Les Japonais furent les premiers à fabriquer des lunettes de plongée à l'usage des pêcheurs de perles et cette innovation fut rapidement adoptée par tous les nouveaux amateurs.


Si le Pacifique est le berceau de la pêche au harpon, c'est dans la Méditerranée que se sont développées les nouvelles méthodes de recherche sous-marine. Le Commandant Corlieu, de la Marine française, fut le premier à mettre au point,  en 1926, des palmes en caoutchouc qui permirent d'accroître sensiblement la vitesse de nage sous l'eau. Equipé de palmes et de lunettes de plongée, le chasseur se trouvait dans une situation infiniment plus favorable pour effectuer son travail
sous-marin. On attribue à un autre Français, Le Prieur, la paternité du tuba si populaire à présent.


La chasse sous-marine dans l'Atlantique se développa vers 1930. C'est alors qu'on inventa la catapulte sous-marine, précurseur du fusil sous-marin moderne.

La deuxième guerre mondiale mit fin à la chasse et à la plongée sous-marines en tant que sport, mais marqua le début de l'ère des hommes-grenouilles, armés de leurs scaphandres autonomes, grâce auxquels ils pouvaient rester sous l'eau pendant des périodes prolongées.
En même temps, on améliorait le processus de la photographie sous-marine.


Après la fin des hostilités,  la vogue du nouveau sport ne fit que croître et les enthousiastes, encouragés par la perfection de l'équipement, se multiplièrent dans tous les pays.
On ne saurait voir un film sous-marin sans être émerveillé devant la beauté du monde fantastique que l'on y découvre, avec ses poissons exotiques et ses coraux multicolores, sans parler de la variété des êtres qui vivent dans les profondeurs de la mer. Et pourtant, toute cette richesse est à la portée de l'individu moyen qui n'a besoin, pour se lancer dans la pêche sous-marine, que d'un équipement assez limité.
Ce sport est particulièrement aisé à pratiquer dans le Pacifique car les récifs coralliens y abondent et qui dit récifs dit poissons.

Vous êtes le 98612ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site